Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 septembre 2013 1 16 /09 /septembre /2013 11:12

Le jeu va consister à trouver combien de techniques de manipulation sont utilisées dans cette vidéo humoristique. 

Tout compte : le titre, le montage, l'intonation de la voix off, la tournure des phrases...

 

 

Alors ?

Partager cet article

Published by Mugen
commenter cet article
22 juin 2013 6 22 /06 /juin /2013 22:06

Je vous invite à découvrir un blog qui traite de la manipulation mentale dans l'humour.

Un point de vue assez particulier :

 

http://comique.pathetique.over-blog.com/

 

 

Bonne lecture !

Partager cet article

Published by Mugen
commenter cet article
17 novembre 2010 3 17 /11 /novembre /2010 11:55

Malheureusement, par manque de temps, je vais devoir suspendre pendant un moment la publication des articles. Vous serez avertis par email dès que ça repartira, à condition d'être inscrits à la Newsletters.

A+

Partager cet article

Published by Mugen
commenter cet article
13 novembre 2010 6 13 /11 /novembre /2010 13:41

    Voilà, comme promis, nous allons voir une application du principe du saupoudrage vu dans l’article précédent. Encore une fois, il s’agit d’une vidéo de Derren Brown.

    Je laisse ceux qui comprennent l’anglais regarder la vidéo une première fois :

 

 


 

 

 

Si ça ne se lance pas, cliquez sur le lien : http://www.youtube.com/watch?v=II_-QcW4Q4I

 

 

    Ok. Donc, il est à une course de lévriers, parie sur un chien qui perd la course, mais va quand même empocher les gains. Comment est-ce possible ?

 

    Pour récapituler, il joue sur le numéro 2, et c’est le 4 qui gagne.

    Il affirme alors à la guichetière qu’il a gagné, très sûr de lui : « This is a winning ticket. »

    La dame vérifie, voit bien que le résultat de la course ne correspond pas, et le lui dit.

    Il tape alors sur l’encadrement du guichet afin de créer un petit choc psychologique par surprise, ce qui ouvre une petite fenêtre sur l’inconscient et augmente la suggestibilité.

    Il annonce alors, toujours avec aplomb, et en accentuant 2 syllabes :

 

    « This is the dog you’re looking for. That’s why we came to this window”

 

 Traduction : « C’est le chien que vous chercher. C’est pourquoi nous sommes venus à ce guichet »

    Or, for sonne comme four (= 4, le chien qui a gagné), et win signifie gagner.

    L’inconscient de la guichetière capte ce message subliminal qui surpasse alors les preuves tangibles. Ajoutez à ça le malaise que crée la situation chez elle et donc l’envie de s’en débarrasser, et vous comprendrez pourquoi elle lui donne finalement l’argent.

 

 

    Notons que ce message subliminal ne fonctionne que dans le cas où c’est le chien numéro 4 qui gagne, donc on peut imaginer qu’ils ont attendu pile les bonnes occasions pour tourner leurs images (contrairement à ce que le montage laisse penser).

 

    La langue anglaise est plus propice à ce genre d’insertions et de double-sens, mais rien ne vous empêche d’essayer d’en créer vous-même en Français (et pourquoi pas de nous en proposer ici en commentaires).

 

 

 

 

 

Partager cet article

Published by Mugen
commenter cet article
9 novembre 2010 2 09 /11 /novembre /2010 16:50

    Le saupoudrage est le fait de souligner certains mots ou syllabes dans une phrase, de façon à envoyer un message à l’inconscient. C’est une technique très efficace et très utilisée en hypnose. Pour mettre en évidence les mots choisis, on peut soit laisser un court silence avant et après, soit modifier la voix (plus grave, plus aigue, plus rapide…), soit effectuer un geste en même temps, soit adopter une posture ou une expression du visage particulière… Le tout est que ce soit suffisamment discret pour ne pas être perçu par le conscient de la personne.

    C’est en résumé un message subliminal inséré dans votre discours.

 

Exemple en hypnose :

« Tu sembles très ferme dans ta décision de traiter les troubles que tu as aux yeux dès maintenant. »

   >>> est compris inconsciemment comme : ferme les yeux maintenant

 

 

    Nous verrons une application impressionnante de ce principe dans le prochain article.

 

 

 

 

Partager cet article

Published by Mugen
commenter cet article
6 novembre 2010 6 06 /11 /novembre /2010 11:49

    L’idée est de donner un accord de principe, ou bien faire une demande, en omettant les coûts réels et les conditions véritables qui en découleront. Et comme la personne sera déjà engagée psychologiquement par son accord, il lui sera difficile de changer d’idée, même après la découverte des contraintes réelles.

 

    Pour plus de clarté, prenons en exemple cette expérimentation, faite en 1978 par  Cialdini, Cacioppo, Bassett et Miller :

 

    L'expérimentateur appelait des étudiants pour leur demander de participer à une recherche en psychologie. Dans le groupe expérimental (qui a reçu la faveur déguisée), l'expérimentateur demandait au sujet potentiel s'il était intéressé à participer à une recherche en psychologie (on décrivait en quoi consistait la recherche). Lorsque le sujet avait donné son accord, on ajoutait " Très bien, cela aura lieu lundi à 7 heures du matin, est-ce que cela vous intéresse toujours ? " Dans le groupe témoin, la demande se faisait d'un bloc, c'est-à-dire qu'on demandait au sujet potentiel s'il était intéressé à participer à une recherche en psychologie (on la décrivait) qui aurait lieu le lundi à 7 heures du matin. Chez les sujets du groupe témoin, 31 % ont accepté de participer à la recherche. Par contre, chez les sujets du groupe " faveur déguisée " 56 % ont accepté de participer. Peut-être allez-vous penser que les gens ont dit oui sans avoir vraiment l'intention d'y aller. Faux : 24 % des sujets du groupe contrôle (24 % du total, pas de ceux qui ont accepté) sont venus à l'heure déterminée, alors que 53 % du groupe de la faveur déguisée se sont présentés.

 

 

    On n’est pas loin d’un « mensonge par omission partielle ». Il suffit de ne pas tout dire d’un coup pour obtenir un meilleur résultat.

 

    Pour la touche d’humour, à vous de retrouver cette technique dans la caméra cachée suivante (qui aurait fonctionné si ça n’avait pas été aussi abusé…) :

 

 


 

 

Si la vidéo ne se lance pas, cliquez sur le lien : http://www.youtube.com/watch?v=2zc-_FVZyjc

 

 

 

 

Partager cet article

Published by Mugen
commenter cet article
3 novembre 2010 3 03 /11 /novembre /2010 15:45

    Le principe de réciprocité veut que quand on reçoit quelque chose, on se sent redevable, et on essaie donc de rendre la pareille le plus rapidement possible pour se débarrasser de ce sentiment gênant d’obligation.

    En d’autres termes, donnez quelques chose à quelqu’un, ou rendez-lui un service, et vous aurez de grandes chances d’obtenir un retour sur investissement.

 

    Pour l’illustrer, prenons le cas classique de l’échantillon gratuit, qu’offrent certains magasins ou marques : Sous couvert de faire découvrir le produit, cela engage en fait le processus de réciprocité en suscitant le sentiment d’obligation dû à un cadeau.

 

    Un vendeur vous offre un stylo avant son argumentaire ? Quelqu’un vient vous « offrir » une rose au restaurant avant finalement de vous demander une petite rétribution ? Soyez sûr que ces gens connaissent très bien ce principe et savent qu’ils augmentent de beaucoup leurs chances d’obtenir ce qu’ils veulent.

 

 

 

Partager cet article

Published by Mugen
commenter cet article
30 octobre 2010 6 30 /10 /octobre /2010 12:31

    Il est très simple d’influencer les gens en leur montrant simplement la réponse qu’on veut leur faire adopter (mais sans qu’ils s’en rendent compte).

    Les pros de la communication et les publicitaires entre autres sont experts en la matière.

 

    Il s’agit en fait du même principe que l’on a vu dans l’article « Pierre-feuille-ciseau », et nous allons en voir un autre exemple en vidéo, par le même Derren Brown. La vidéo est encore en anglais, mais cet illusionniste/mentaliste/magicien/hypnotiseur n’a malheureusement pas son équivalent francophone. Mais ce n’est pas compliqué à comprendre et je vais traduire l’essentiel :

    Derren Brown annonce qu’il va faire une petite expérience qui fonctionne avec la majorité des gens, puis il demande de penser à 2 figures géométriques simples, comme par exemple un carré (mais en prenant vos propres exemples), et ces 2 figures sont l’une dans l’autre. Puis il faut associer une couleur à chacune de ces 2 figures.

    L’expérience fonctionnera moins bien sur les non-anglophones et après ce résumé, mais pour ceux qui veulent tester, regardez la vidéo une première fois :

 

 


 

 

si la vidéo ne se lance pas, cliquez ici : http://www.youtube.com/watch?v=QTTbDy3AZ9A&feature=related

 

 

 

 

 

 

 

    Finalement, il annonce qu’il pensait à un cercle et à un triangle, et que les couleurs étaient rouge et vert. Choix qu’auront fait la majorité des participants.

 

    Connaissant le principe, regardez de nouveau la vidéo, et vous verrez qu’il mime les 2 figures avec ses mains quand il demande d’imaginer, et qu’il a sur ses manches une pastille de couleur rouge et verte. Tout simplement.

    Pensez à toutes les applications possibles d’un truc si simple…

 

    Notons tout de même que dans ce cas précis, les 3 figures qui viennent automatiquement à l’esprit de tout le monde sont le carré, le triangle et le cercle, or comme il exclut le carré… Le choix précis de la « figure géométrique simple » réduit évidemment de beaucoup la marge d’erreur (et nous ne sommes pas loin du « choix illusoire » vu précédemment), mais le principe reste là.

 

 

 

Partager cet article

Published by Mugen
commenter cet article
26 octobre 2010 2 26 /10 /octobre /2010 15:42

    Technique utilisée en vente et en hypnose notamment.

    Il s’agit de proposer le choix entre plusieurs alternatives qui en vérité vous arrangent toutes.

 

    Un vendeur demandera par exemple :

 “Vous préférez revenir ici demain à 16 heures ou jeudi à 10 heures? D’accord, je note pour demain”.

 

    Vous l’avez compris, on ne laisse ici qu’un choix apparent à la personne car on ne lui a pas proposé de ne pas revenir. L’intérêt est de donner à la personne la possibilité d’exprimer sa liberté de choisir (même si elle est illusoire, sa résistance n’est ainsi pas activée) tout en la guidant tout de même vers l’objectif visé.

    Alors la personne peut toujours refuser, mais il faut alors qu’elle sorte de vos choix possibles, qu’elle change de dimension communicationnelle, ce qui demande de sa part un effort supplémentaire et maximise vos chances de réussite.

 

    Un autre petit exemple :

« J’ai absolument besoin de ta voiture demain, alors tu préfères que je t’emmène avec au boulot le matin ou tu veux y aller en bus ? »

 

 

 

Partager cet article

Published by Mugen
commenter cet article
23 octobre 2010 6 23 /10 /octobre /2010 12:18

    L’ancrage est de nouveau une technique utilisée en PNL. Elle reprend en gros le concept de réflexe conditionné de Pavlov (pour rappel, on faisait teinter une clochette en même temps que l’on donnait de la nourriture à un chien, puis finalement, le bruit de la clochette suffisait à faire saliver le chien même en l’absence de nourriture).

    Or nous sommes comme ce chien ! Madeleine de Proust, tout ça… La sonnette et la madeleine sont donc ce que l’on appelle des ancres. Un ancrage est la mise en place d’une association entre une expérience vécue (et donc un état émotionnel) et un stimulus unique.

 

    Cette technique de l’ancrage est utilisée avec succès en thérapie pour soigner toutes sortes de problèmes comme par exemple les phobies. En résumé, on demande au patient de revivre un état dans lequel il a été fort psychologiquement et a su mobiliser ses ressources, puis on pose une ancre en même temps (ex : poser une main sur l’épaule). On lui demande alors de se mettre face à sa phobie puis on réutilise l’ancre. Ainsi ses propres ressources serviront à combattre la phobie.

 

    Maintenant, ce principe reste très valable dans le cadre de la manipulation. Par exemple, un vendeur rompu à ces techniques ancrera chez la victime un état d’envie ou de joie lors d’une petite histoire préalable, puis réutilisera l’ancre lors de la présentation de son produit.

    L’ancre peut être un geste, une intonation de la voix, etc.

 

 

 

Partager cet article

Published by Mugen
commenter cet article

Présentation

  • : Manipulation mentale.
  • Manipulation mentale.
  • : Découvrez tout sur la manipulation mentale et ses techniques.
  • Contact